Paysage

/Paysage
Paysage 2017-05-11T07:26:14+00:00

New-York, Paris, Tokyo, sont impatients.

Les Contes du temps, une expérience de plus de 20 ans, qui aujourd’hui poursuit :

  • Des textes et des articles relevant de la combinaison de propositions ingénieuses et de propositions artistiques dont : la montre et bijou, le mécano-bois, les dessins-peintures-collages, la swiss brain clock.
  • Un travail poétique et artistique.
  • Une expérience en acte avec ses rendez-vous, ses expositions et son dispositif d’accueil de nouvelles propositions concernant les articles déjà au catalogue et concernant de nouveaux articles susceptibles d’une production en réseau.
  • Dispositif immunitaire, car un travail d’auteur permettant d’exposer et raconter à New-York, Paris, Tokyo, comme n’importe quel artiste.

Il était une fois…

Il était une fois, un homme qui s’était mis au travail pour, disait-il, écrire… les Contes du temps.

Durant plusieurs mois, il ne sortit presque plus de sa maison. On ne le voyait que très rarement au village. Parfois à la boulangerie ou à l’épicerie, pour y faire quelques courses, c’était tout.

Ses voisins, les habitants du quartier, le village entier avaient fini par être intrigués, car d’une conversation à l’autre, chacun était au courant : il s’est mis au travail pour écrire les Contes du temps.

Combien de pages par jour pensez-vous qu’il écrive ? Est-ce que le livre sera épais ? Ce sont là deux questions, parmi d’autres, qui, au café, à la poste, dans les rues du village, après que l’on eut parlé de la météo, des enfants, faisaient se prolonger les rencontres.

Six mois. Cela faisait exactement six mois qu’il avait commencé ce travail, quand, un samedi, il téléphona à quelques amis pour les inviter à venir manger chez lui. Aucun ne refusa. Ils étaient intéressés par le repas bien sûr, mais ils avaient surtout faim d’autre chose : les Contes du temps. Ils allaient être les premiers à pouvoir en lire des extraits. Pas le livre en entier, ce serait trop long. Des passages. Peut-être un chapitre.

La table était mise quand ils arrivèrent. Le repas était prêt. Ils insistèrent tellement, qu’avant de se mettre à table, il les conduisit au salon. Là, sur un bureau, bien en évidence, une feuille. Il y avait ce titre, en haut de la page : Les Contes du temps. Le reste était complètement blanc. Rien, à part au milieu de la feuille, un point noir.

Les Contes du temps

 

.

 

 Il y eut un silence. Il y avait cette feuille. Il y avait ces visages sur lesquels chacun voyait, du coin de l’œil, se dessiner l’étonnement, la surprise, l’interrogation, certains sourires narquois.

       C’est ça, les Contes du temps ? dit, on ne sait qui.
Parmi tout ce tumulte, il fit entendre sa voix :
 – Voulez-vous que j’en parle maintenant ou après le repas ?    

Parler de qui, de quoi ? Il n’y a rien à dire. Tu t’es moqué de nous. Certains fâchés, voulaient partir de suite. Il eut mille peines à les retenir. Il alla même jusqu’à fermer la porte de la maison à clé pour qu’ils ne puissent sortir. C’étaient des amis. Devant tant d’obstination, ils finirent par rester. Il y eut même à nouveau, mais sur un autre ton, des boutades et des rires.

Le repas était prêt. Il y eut le repas. Excellent. C’était du moins le mot qui, d’un bout de la table à l’autre, s’entendait régulièrement et que confirmait la mine réjouie des convives.
C’est à l’heure du café, qu’il se leva :

       –  J’ai fait un apprentissage dans l’artisanat, dit-il, sertisseur en joaillerie, métier que je pratique maintenant depuis longtemps. D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours cherché à faire des constructions et des procédés de fabrication relevant de l’invention. Depuis plus de quinze ans, j’interviens régulièrement dans les structures d’accueil du Département de clinique psychanalytique de l’Association Le chiffre de la parole, j’ai simultanément suivi une formation et poursuivi une élaboration, avec des équipes cliniques à Lausanne et à Milan, et par huit ans de conversations avec Claire-Lise Grandpierre, psychanalyste et chiffrante.

Ce sont là trois aspects de mon itinéraire. Trois aspects qui se rencontrent et se combinent dans une expérience qui a pour nom : les Contes du temps.

                                                                                                                 Mario Wuthrich

 

Avant-propos du livre Les jardins des Contes du temps  ISBN 978-2-8399-0563-3
                                                                                                      Edité par Semblance Sàrl
                                                                                                      Prix de vente  29, – Frs.

Les Contes du temps : de l’ouvrage pour les 500 prochaines années, ceci pour commencer…

Combinaisons de propositions ingénieuses
et de propositions artistiques